Si la vaccination contre la Covid-19 est très largement évoquée actuellement, celle contre la grippe saisonnière, aussi très contagieuse et qui peut être grave, ne doit pas être oubliée. Elle est particulièrement recommandée pour protéger les personnes fragiles mais pas seulement. Pour qui ? Comment ? Quelle prise en charge ? On vous dit tout pour vous aider à décider en toute liberté de choix !

Le virus de la grippe saisonnière sévit habituellement d’octobre à mars. Il évolue tous les ans et fait chaque année l’objet d’une campagne de vaccination. Lancée fin octobre dernier, la campagne 2021-2022 se déroule jusqu’au 31 janvier 2022.

Qui est concerné par la vaccination contre la grippe saisonnière ?

2 à 6 millions de personnes sont touchées chaque hiver par le virus de la grippe. Au regard de la crise sanitaire, la vaccination est particulièrement importante cette année pour protéger les personnes à risque, susceptibles de développer des formes graves de la grippe : ce sont les personnes âgées de 65 ans et plus, d’autant plus lorsqu’elles souffrent de maladies chroniques, les femmes enceintes, et les personnes en situation d’obésité

L’entourage des personnes qui ne peuvent pas être vaccinés est aussi concernés comme celui des nourrissons de 6 mois à risque et des personnes immunodéprimées. 
Auquel s’ajoutent les individus aux contacts de personnes vulnérables : les professionnels de santé et d’établissements médico-sociaux qui côtoient des patients à risque ; les aides à domicile employées par des particuliers fragilisés.Nul besoin d’être prioritairement concerné pour se faire vacciner contre la grippe, la vaccination représente le moyen le plus efficace pour tous, de se protéger.
Le virus de la grippe a très peu circulé l’an dernier à cause des mesures prises contre la propagation de la Covid-19 (gestes barrières et confinement). Cela ne sera peut-être pas le cas cette année.

Bon à savoir

Vaccination contre la grippe et Coid-19

Il est possible de se faire vacciner contre grippe et la Covid-19 le même jour avec les deux injections pratiquées en même temps (un vaccin dans chaque bras). Pour cela, le jour de votre rendez-vous de vaccination contre la Covid-19, vous devez vous munir de votre vaccin contre la grippe. Si vous avez eu la Covid-19, et ne présentez plus de symptômes ni de fièvre, la vaccination contre la grippe est possible. Elle est particulièrement recommandée si, suite à la Covid-19, vous souffrez d’insuffisance respiratoire sévère.

Un vaccin 100 % gratuit pour les personnes à risque

Toutes les personnes à risque bénéficient d’une remise gratuite du vaccin de la grippe en pharmacie sur présentation du bon de prise en charge de l’assurance maladie.
Pour les autres, l’assurance maladie rembourse 65 % du prix du vaccin et votre complémentaire santé peut prendre en charge les 35 % restant, si vous avez une prescription médicale de votre médecin : renseignez-vous sur vos garanties. 

Bon à savoir

Le bon de prise charge

Si vous êtes identifié comme personne à risque, vous pouvez recevoir de la part de votre caisse d’assurance maladie une invitation et un bon de prise en charge pour bénéficier de la gratuité du vaccin et être remboursé de l’injection. Si vous n’avez pas reçu le bon de prise en charge, celui-ci pourra vous être remis par votre médecin, votre pharmacien, un(e) infirmier(e) ou une sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage d’un nourrisson à risque). Ce dernier est valable jusqu’à la fin de la campagne de vaccination, c’est-à-dire le 31 janvier 2022. Si vous êtes aide à domicile de particuliers employeurs vulnérables, c’est l’Urssaf qui adresse un courrier ou un courriel vous invitant à retirer le vaccin gratuitement en pharmacie.

Qui peut vous vacciner ? Quelle prise en charge de l’injection ?

Médecins, infirmier(e)s, sages-femmes et pharmaciens peuvent pratiquer la vaccination contre la grippe.
L’injection est prise en charge à 100 % pour les personnes à risques ainsi que pour les patients atteints d’une Affection Longue Durée (ALD).
Pour les autres et sur prescription médicale, si l’injection est réalisée par votre médecin traitant, 70 % sont pris en charge par l’assurance maladie ; 60 % s’il s’agit d’un(e) infirmier(e) ou d’une sage-femme et ce, au titre d’une consultation. La part restante peut être remboursée par votre complémentaire santé : renseignez-vous sur vos garanties.
En revanche, si vous décidez de vous faire vacciner sans prescription médicale alors le vaccin ainsi que le coût de l’injection resteront à votre charge. 

C’est vrai par exemple pour les complémentaires santé Swiss Life, pour les particuliers et les indépendants, selon les garanties souscrites et sous certaines conditions.

Des gestes de prévention contre la grippe saisonnière

Que vous choisissiez ou non de vous faire vacciner contre la grippe si vous n’êtes pas une personne à risque, comme pour la Covid-19, n’oubliez pas les gestes barrières pour réduire la transmission, vous protéger et protéger les autres.