Vous avez souscrit à un plan d’épargne retraite (PER) ? Vous avez alors droit à une déduction fiscale. Concrètement, placer 100 € sur un PER vous servira à déduire 100 € de vos impôts l’année suivante. Néanmoins, cet avantage fiscal est plafonné. On parle alors de plafond épargne retraite. Qu’est-ce que ce plafond, et comment calculer cette déduction ? Explications.

Plafond épargne retraite : de quoi s’agit-il ?

Le PER, c’est le montant des versements qui est déductible du revenu net global. Le plan épargne retraite permet donc de profiter d’une déduction fiscale (et non d’une réduction de l’impôt).

À titre d’exemples, si vous êtes situé :

  • dans la tranche d’imposition à 30 %, le gain fiscal de votre placement de 1 000 € dans un PER sera donc de 300 € (1000 x 30 %).
  • dans la tranche d’imposition à 45 %, le gain fiscal de votre placement de 1 000 € dans un PER sera donc de 450 € (1000 x 45 %).

Le plafond épargne retraite figure sur la feuille d'impôt que vous recevez chaque année, de la part de l’administration fiscale.

Vous avez un plafond épargne retraite disponible de 4 000 € et vous faites le choix de placer 5 000 € sur un placement ouvrant droit à une déduction ? Alors, seulement 4 000 € sur les 5 000 € versés seront déduits de vos impôts. Le plafond épargne retraite vient en effet limiter votre déduction fiscale.

Les chiffres qui servent de base pour le calcul sont ceux de l’année précédente. Par ailleurs, vous pouvez ajouter les plafonds non utilisés au cours des 3 dernières années. Au-delà, les potentielles déductions non utilisées sont perdues.

 

Comment calculer le plafond de déduction fiscale d’une épargne retraite ?

Pour les salariés, le plafond épargne retraite représente soit :

  • 10 % des revenus imposables au titre de l’année N-1, dans la limite de 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) ;
  • 10 % du PASS.

L’administration fiscale retient le montant le plus élevé de ces 2 montants.

Voici un exemple pour mieux comprendre : sur sa déclaration de revenus 2019, Madame X indique avoir perçu 35 000 € de salaires imposables. En 2019, le PASS était de 40 524 €. 10% de son salaire annuel représente alors la somme de 3 500 €, et 10 % du PASS représente 4 052 €. Le plafond retenu pour Madame X atteint donc 4 052 €.

Pour les travailleurs non-salariés qui versent des cotisations dans le cadre d’un contrat PER individuel, c’est différent : le plafond épargne retraite correspond alors à 10 % du bénéfice imposable. Celui-ci est majoré de 15 % de la fraction du bénéfice imposable, comprise entre 39 732 et 317 856 €.

 

Comment calculer un plafond épargne retraite mutualisé ?

Vous êtes marié ou pacsé ? Vous pouvez alors mutualiser vos plafonds de déduction.

En d’autres termes, vous pouvez bénéficier du plafond de déduction de votre partenaire, et inversement. Il y a tout de même une condition : vous devez déclarer conjointement vos revenus. Cette démarche est donc très intéressante si vous présentez un important écart de revenu avec votre conjoint(e).

Pour aller plus loin, découvrez comment maximiser votre épargne retraite. Swiss Life peut aussi vous apporter des conseils personnalisés afin de :

  • anticiper au mieux les plafonds des versements déductibles selon votre tranche marginale d’imposition ;
  • respecter la loi concernant les crédits d’impôt sur le revenu et la fiscalité ;
  • ne pas manquer chaque année le droit à la déduction d’impôts.
 

Vous pouvez aussi découvrir d’autres articles concernant l’épargne retraite :

- Quelle épargne retraite choisir ?

Comment optimiser son épargne retraite ?

Comment fonctionne l'épargne retraite ?

-  Comment réussir la sortie de votre épargne retraite ?

- Comment débloquer un plan épargne retraite ?

Comment déduire le plafond épargne retraite ?