Même si cela ne devrait pas, les fêtes de Noël riment bien souvent avec stress entre la recherche du cadeau idéal, les retrouvailles en famille, les bouchons sur les routes enneigées, les repas festifs mais gargantuesques… Cette période de fin d’année peut aussi être le moment de faire une pause et de s’accorder du temps pour soi et pour sa famille. Quelques conseils pour les vivre sereinement en toute liberté de choix.

En mode pause à Noël

En mode pause

Difficile d’échapper à la folie que génèrent les préparatifs, que vous aimiez ou non Noël. Si vous pouvez pendre quelques jours de vacances, profitez-en vraiment pour vous reposer, arrêter de courir et prendre le temps, vous ressourcer, rattraper les épisodes en retard de vos séries préférées blottis sous votre plaid sur le canapé, partager une partie de jeux de société en famille, faire de la pâtisserie avec vos enfants… reconnectez-vous avec vous-même et vos proches.
Cette période de fêtes marque aussi une année qui se termine où l’on fait le bilan des événements écoulés. Avant de penser aux bonnes résolutions de l’année à venir, ce peut-être le bon moment pour faire le point sur vos priorités et vos objectifs de vie, de les ré-interroger, de les redéfinir, de questionner votre liberté de choix. D’envisager les choses autrement dans cette période de Noël et de fêtes plus détendue qui peut se vivre comme une parenthèse.

new year interior hallway house decorated tree fireplace and armchair

Esprit de Noël

Ne vous mettez pas la pression et renouez avec l’esprit de Noël, qui est le sens du partage et du lien. Le but n’est pas d’atteindre la perfection mais davantage de faire plaisir à l’autre en étant attentif et de faire un cadeau tourné vers ce dernier, sans penser à vous.

 

 

Bien-être santé Noël

Bien-être attitude 

Cette période de Noël et de fin d'année est souvent synonyme de repas gargantuesques. Nous avons tendance à opter pour une période détox après les fêtes qui rime plus avec régime que bien-être.
Pour mieux gérer ces excès, voici quelques astuces pour que ces repas n’aient pas d’impact sur votre santé.
Par exemple, ne tentez pas le jeûne avant le jour J, votre corps, stressé, aura tendance à faire des stocks lors du repas. Préférez préparer votre organisme avant, en mangeant équilibré et en privilégiant les légumes et les fruits frais, le poisson, les soupes, surtout le soir. Limitez votre consommation de charcuteries et de fromages, les pâtisseries trop sucrées. Ce menu sera aussi adéquat après les fêtes. 
Pendant le repas du réveillon, ne vous jetez pas sur l’apéritif et ayez à l’esprit que ce sont avant tout les sauces, le pain blanc, tous ce qui est frit, rissolé qui font pencher la balance du mauvais côté.
N’hésitez pas à vous lever pendant le repas et à bouger un peu. Pensez à bien vous hydrater avant, pendant et après en privilégiant les eaux pétillantes et les tisanes avant de vous coucher. 
Et surtout, faites-vous plaisir, mangez sans culpabiliser.

Conduite sur neige à Noël

Pédale douce sur routes givrées

Vous partez rejoindre de la famille, des amis, ou votre lieu de vacances pour Noël ? Prudence.
La conduite en hiver, et particulièrement sur des routes enneigées, requière de la vigilance et certaines habitudes que nous n’avons pas tous. Pour ne plus paniquer au premier flocon et arriver à bon port, voici quelques recommandations. 
Consultez les conditions météorologiques, avant de partir ou lors d’une pause, pour suivre leur évolution sur la totalité du trajet tout en vous informant de l’état des routes et de circulation. Cela vous évitera les mauvaises surprises. Cela vous permettra aussi d’anticiper de quel équipement adéquat il est préférable de vous munir : pneus d’hiver, chaînes de neige, chaussettes. 
N’oubliez pas : depuis le 1er novembre, les chaînes et pneus hiver sont obligatoires en zone montagneuses.
Cela peut paraître évident, mais bien vérifier l’état de votre véhicule, quel que soit la longueur du trajet est indispensable : niveau des liquides, pression (à froid) et adhérence des pneus, feux de signalisation, essuie-glaces sont les points principaux à contrôler. 
Adapter votre conduite en réduisant votre vitesse, sans freinage excessif ou accélération brusque, avec une distance de sécurité accrue, une vigilance renforcée dans les zones propices au risque comme les ponts, les sous-bois, les cols de montagne.
Rendez -vous visible avec vos feux de croisement, laissez la priorité aux engins de salage en cas de fortes chutes de neige. 
On prévoira aussi un kit de survie, avec des vêtements chauds, des couvertures, de l’eau, et de quoi se restaurer un peu si besoin, et bien sûr, des jeux pour faire patienter les enfant s’ils sont du voyage. 
Et pour que la conduite sur les routes verglaées et enneigées n'est vraiement plus de secret pour vous, connectez-vous au site de la Sécurité routière.