Une édition plus ouverte avec de nombreuses nouveautés

Avec cette 4ème édition, la Fondation Swiss Life a souhaité ouvrir la sélection des artistes au niveau national et faire vivre le Prix sur deux ans. « Notre objectif : que le grand public et les collaborateurs Swiss Life puissent s’approprier l’œuvre, avec un choix de lieux diversifié à Paris et en région comme des salons, musées, galeries… » souligne Nathalie Martin, déléguée générale de la Fondation Swiss Life.

Le Bleu du Ciel, d’Edouard Taufenbach et Régis Campo

Ce projet autour du vol de l’hirondelle est l’histoire d’un voyage. Il part d’un souvenir d’enfance, de la musique de ces oiseaux dans le ciel et de leur rassemblement sur les fils électriques avant leur grand départ pour l’Afrique, annonçant la fin de l’été. Deux fois par an, des hirondelles traversent le Sahara et la Méditerranée pour joindre l’Afrique subsaharienne et l’Europe.

A partir du sujet de l’hirondelle, Edouard Taufenbach et Régis Campo cherchent à développer une représentation sensible du passage du temps, du mouvement, et des échanges et circulations au sein d’un espace. A l’échelle du vol, le mouvement des hirondelles dans le ciel est l’objet d’une fascination qui nourrit l’imaginaire. Les oiseaux semblent suivre une partition faite de ruptures, d’accélérations et de silences, dessinant des formes abstraites comme des signes à interpréter. Ce projet est une expérimentation au croisement des usages artistiques et scientifiques des médiums photographique et musical. Entre rigueur formelle et narration subjective, la recherche déploie une approche où l’hirondelle en vol figurant un vecteur de force, donne forme et matière à un insatiable désir de liberté avec le ciel pour perspective.

Sans jamais s’illustrer l’une l’autre, l’image et la musique se pourchassent, se dépassent successivement. Un exercice de voltige où la répétition de rythmes et de motifs s’appuyant sur la composition de la musique itérative dialogue avec la répétition d’images organisées. D’une case à l’autre, d’une mesure à l’autre, d’une hirondelle à l’autre, Le Bleu du Ciel dessine des espaces de liberté, construisant un sentiment de mouvement, de vitesse, de ruptures de lignes, si caractéristiques du vol des hirondelles.

Vidéo réalisée en partenariat avec Connaissance des Arts.

Edouard Taufenbach et Régis Campo, formation d’un duo intergénérationnel

Edouard Taufenbach (à gauche ci-dessous) découvre le travail du compositeur Régis Campo (à droite ci-dessous) par son album Ombra Felice paru en 2011. Il suit depuis avec attention son travail jusqu’à son élection en 2017 à l’Académie des beaux-arts dans la section Composition musicale. Au printemps 2019, à l’annonce de la nouvelle édition du Prix Swiss Life à 4 mains, il voit la chance de le contacter pour travailler ensemble. La rencontre a été forte, car ils partagent un imaginaire cinéphile et musical commun. Qui plus est, ils aiment à dire qu’Edouard est un compositeur d’images et Régis un créateur de vignettes sonores.

Edouard Taufenbach et Régis Campo PSL4M

 

Les principales nouveautés de cette édition 2020-2021

- Appel à candidatures national en ligne à des binômes photographe / compositeur déjà constitués, lancé pendant les Rencontres d’Arles 2019.
- Un soutien continu par des conseillers artistiques photographie et musique de renom : Emilia Genuardi et Elsa Janssen, directrices du salon a ppr oc he, pour la photographie ; Olivier Bouley, fondateur des Pianissimes, pour la musique.
- Valorisation de l’œuvre commune et des artistes sur 2020 et 2021 dans des institutions et galeries partout en France. Chaque exposition est unique et montre des œuvres différentes, car le projet est modulable et adaptable.

  • 13 au 15 Novembre 2020 : révélation de l’œuvre au salon a ppr oc he, sortie de l’édition photographie et musique
  • 9 au 23 Décembre 2020 : exposition de l’œuvre à la Galerie Thierry Bigaignon
  • 2 mars au 2 mai 2021 : exposition de l’œuvre au Musée de la Piscine à Roubaix, avec un voyage de presse prévu le 19 mars 2020.
  • Juillet 2021 : projection de l’œuvre aux Rencontres d’Arles
  • 9 au 30 septembre 2021 : exposition de l’œuvre arrêt sur image galerie à Bordeaux
  • Octobre 2021 : soirée partenaires au Jeu de Paume à Paris

- Le Prix est également accompagné d’un ouvrage photographie et musique sur-mesure et atypique réalisé en partenariat avec un nouvel éditeur : les éditions Filigranes.

Chaque étape est accompagnée par l’équipe de la Fondation Swiss Life.

Donner les moyens de créer librement

En plus du conseil artistique personnalisé, du livre et d’une large monstration sur deux ans, les lauréats reçoivent une bourse de 15 000 € chacun pour concrétiser leur projet. La Fondation Swiss Life prend également en charge les frais de production de l’œuvre.

L’objectif ? Offrir aux artistes les moyens de créer librement, dans les meilleures conditions, et donner du sens à l’engagement de la Fondation Swiss Life pour le soutien à la création artistique.

Le jury

Le jury, composé d’experts du monde de la photographie et de la musique, ainsi que de représentants de Swiss Life, s’est réuni le 28 janvier 2020 pour choisir le duo lauréat parmi neuf binômes finalistes. Composition :

  • Pour la photographie : Quentin Bajac, Thierry Bigaignon et Aurélie Pétrel.
  • Pour la musique : Étienne Blanchot, Thomas Enhco et Éric Tanguy.
  • Pour Swiss Life : Charles Relecom, Véronique Eriaud et Tanguy Polet.
  • Pour l’éditeur : Patrick Le Bescont (éditions Filigranes).

 Revivez la journée en image

Les conseillers artistiques

Pour la photographie, Emilia Genuardi (à gauche ci-dessous) et Elsa Janssen (au milieu ci-dessous), directrices du salon a ppr oc he.
Pour la musique, Olivier Bouley (à droite ci-dessous), fondateur du festival Les Pianissimes, accompagné de Pascal Cheynis, spécialiste musique de la Fondation Swiss Life.

Les partenaires

Partenaires Prix Swiss Life à 4 mains