Conserver une activité physique lors d’une longue maladie est très bénéfique sur le plan psychique et physique. Plus simple à dire qu’à faire … votre assureur vous accompagne!

C’est une chose entendue. Une activité physique pratiquée en situation de handicap ou de longue maladie permet l’amélioration de la qualité de vie des malades si elle est encadrée. Le ministère de la santé a lui-même validé cette démarche en sensibilisant les médecins traitants pour soutenir cette initiative au travers de la prescription d’une activité sportive. Chez Swiss Life, cela fait longtemps que nous en sommes persuadés !

Un bilan personnel pour ne pas se tromper

Evaluer les capacités physiques en fonction de la pathologie, du traitement thérapeutique mais également de l’envie et des motivations des malades, voilà ce que propose le partenaire Siel Bleu que Swiss Life a choisi pour ses clients. C’est en effectuant un bilan précis et personnalisé du malade que l’on peut préconiser un coaching physique adapté.

Comment en profiter ?

Il vous suffit d’en faire la demande auprès de notre service client. Vous serez ensuite contacté par les équipes Siel Bleu qui viendront effectuer chez vous un bilan physique pour évaluer votre état de forme et vous proposer des activités physiques adaptées. Marche à pied, natation, yoga …  les programmes peuvent être très variés.

En savoir plus : http://www.swisslife.fr/Un-coin-de-ciel-bleu-pour-nos-clients-en-Affection-Longue-Duree  

Et ensuite?

A l’issue de cette rencontre, vous recevez, ainsi que votre médecin traitant si vous le souhaitez, le bilan et pourrez choisir entre séances individuelles, collectives ou encore accompagnement à distance.

Siel Bleu en quelques mots

Association nationale reconnue par le monde de la médecine, Siel Bleu offre aux assurés santé Swiss Life qui souffrent d’une affection longue durée un accompagnement personnalisé à la reprise du sport, en complément de leur traitement thérapeutique. 3 700 lieux d’intervention sur toute la France, ce sont 80 000 malades qui bénéficient des programmes et des accompagnements mis en place par des chargés de prévention et professeurs d’activité physique.