Il l’a fait ! Thomas Ruyant vient de boucler son premier tour du monde en solitaire et sans assistance, en 80 jours, 15 heures et 22 minutes franchissant, en 4e position, la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne – il sera classé, in fine, 6e avec les bonifications accordées aux skippeurs ayant porté secours à Kevin Escoffier. Un premier tour du monde dont il peut être extrêmement fier de par ses choix, souvent audacieux, grâce auxquels il a réalisé une double performance en mer et sur terre puisque ce sont près de 40 candidats LinkedOut qui ont déjà été embauchés.

Une grande aventure sportive et humaine
Au terme de 29 000 milles (54 000 km) d’une course trépidante de bout en bout, pendant laquelle il n'a jamais rien lâché pour rester toujours dans les premières places, Thomas Ruyant a rempli tous ses objectifs sportifs et humains.

Le défi solidaire de la Course au changement portée par LinkedOut et Thomas tout au long du Vendée Globe était de réinsérer 80 candidats en précarité en parvenant à fédérer des entreprises dans la lutte contre l’exclusion, à inciter chacun à partager le CV des candidats et, in fine, à changer le regard du grand public sur les exclus. Avec près de 40 candidats qui ont retrouvé un emploi, 176 offres proposées, des centaines d'entreprise mobilisées en faveur de l'inclusion, le bilan est positif et la dynamique lancée !

 

Thomas Ruyant, c’est avant tout un skipper engagé et un parcours fait de choix (stratégiques)
 

 

 

Thomas Ruyant, skipper  de LinkedOut :« Beaucoup de bonheur et de satisfactions. J’ai connu plein de sentiments sur l’eau, et certains remontent à la surface avec cette arrivée, en mettant le pied à terre. Je retrouve la famille, et d’avoir bouclé ce tour c’est fantastique.

Il y a trois ans, je n’avais ni bateau, ni partenaire, ni équipe. Aujourd’hui, j’ai tout cela et cela a bien fonctionné pour me permettre de boucler mon premier tour du monde. C’est une immense fierté d’y parvenir. Ce n’était pas un Vendée Globe facile. À quelques heures de l’arrivée, j’ai encore eu quelques avaries. Grosse fierté, satisfaction pour toute l’équipe aussi. Je suis heureux de leur offrir cela. On a un bateau aux couleurs de LinkedOut. C’est un beau message pour la voile et pour le sport. Mon tour du monde s’arrête là mais pour LinkedOut, le travail continue […]."

 

Charles Relecom, CEO de Swiss Life : "Au nom de Swiss Life, de son Comité exécutif et de tous ses collaborateurs qui ont suivi le Vendée Globe et "La Course au Changement", je félicite grandement les incroyables performances de Thomas, qui, tout au long de ce tour du monde en solidaire, a fait preuve de persévérance, de courage, d’exigence et d’audace, que requiert une telle aventure sportive et humaine.

Cette aventure, il l’a vécue en véritable figure de proue de l’inclusion pour mener une double course en mer et sur terre et les résultats sont là, à ce jour, près de 40 sur 80 candidats LinkedOut ont déjà été embauchés.
Et nous sommes particulièrement fiers, chez Swiss Life, d’avoir pu soutenir et accompagner ce projet qui a mobilisé bon nombre d’entreprises, sensibilisé le grand public aux enjeux de l’inclusion professionnelle et qui, enfin, a rencontré un formidable écho au sein même de notre structure.
Tous ensemble et notamment grâce à l’implication de la Fondation Swiss Life et des Ressources Humaines, nous sommes en train d’écrire un nouveau chapitre de notre politique RSE à travers un ambitieux plan d’action que nous projetons en matière d’inclusion.
"La Course au Changement" qui s’est déroulée dans cet actuel contexte de crise sanitaire et sociale a renforcé nos convictions – en tant qu’acteur citoyen et entreprise responsable – et résonné, plus que jamais, avec notre raison d’être : nous voulons permettre à chacun de faire ses choix, de réaliser ses projets et de vivre ainsi en toute liberté" .