Cette fois, il n’est plus possible d’attendre pour préparer sa retraite…

Dans la continuité des réformes des années précédentes, celles mises en œuvre depuis janvier 2015 confirment la hausse des cotisations et la baisse des prestations...

Pas facile d’y voir clair, nous allons vous y aider.

Tout le monde est concerné : actif ou retraité dont les pensions sont gelées, salarié, fonctionnaire ou indépendant… Pour tous, les cotisations, ainsi que la durée de versement, augmentent ; pour certains, il devient plus aisé de valider leur nombre de trimestres ; pour quelques-uns, le départ en retraite progressive est facilité.

Des hausses pour les salariés

Jusqu’au plafond de 3 170 € de salaire, la cotisation passe de 6,80 % à 6,85 %, soit 0,05 point de plus ; sur l’ensemble du salaire, elle passe de 0,1 % à 0,25 %. Il faudra aussi ajouter les inévitables augmentations du taux de cotisation aux régimes complémentaires Arrco et Agirc pour éviter la faillite du système.

Total : 0,30 point de plus pour tous

Les commerçants et artisans ne sont pas épargnés

Ils subissent en 2015 une hausse de 0,1 point de leurs cotisations de retraite de base plafonnée et de 0,15 point de la partie déplafonnée. De plus, l’indemnité de départ à la retraite est supprimée.

Total : 0,25 point de plus.

C’est compliqué pour les libéraux

Jusqu’ici, ils cotisaient à hauteur de 10,10 % sur leurs revenus ne dépassant pas 85 % du PASS et de 1,87 % sur leurs revenus au-delà (jusqu’à 5 PASS). Désormais, ils ont une cotisation de 8,23 % calculée sur leurs revenus ne dépassant pas le PASS, et de 1,87 % sur la totalité de leurs revenus (jusqu’à 5 PASS).

Total : 1,23 point de plus pour un libéral rémunéré au PASS, soit une augmentation de la cotisation de base de 14 % !

Plus facile d’avoir le nombre de trimestres

Pour valider un trimestre de retraite, il ne faut pas forcément travailler trois mois : il suffit d’avoir engrangé un certain revenu brut dont le montant sera actualisé chaque année. Si cette somme est atteinte — 5 766 € en 2015 —, vous profitez de vos 4 trimestres, peu importe le nombre de mois travaillés.

Prendre une retraite progressive dès 60 ans

Cette formule, réservée sous conditions exclusivement aux salariés du privé, permet de passer à temps partiel tout en touchant une fraction de sa pension. 

Le "Conseil Swiss Life" :

Vous l’aurez compris, le système par répartition reste très fragile, malgré les augmentations de cotisations encore prévues en 2016 et 2017. Il est donc nécessaire de préparer votre retraite au plus tôt, d’autant que vous pouvez profiter de dispositifs aux conditions fiscales avantageuses, notamment si vous avez un statut de travailleurs non salarié. 

N’hésitez pas à contacter votre Conseiller : il fera avec vous un bilan personnalisé.