La vie d’une entreprise est loin d’être un long fleuve tranquille. Chacune des étapes traversées, de la création à la cession, nécessite d’être abordée avec discernement. D’autant que l’environnement, qu’il soit économique, financier, réglementaire ou politique, n’a de cesse de se complexifier. C’est pour cela que Swiss Life Banque Privée adapte et enrichit son offre de conseil pour permettre au chef d’entreprise de décider en toute connaissance et liberté de choix, que ce soit pour sa vie professionnelle ou sa vie privée.

La capacité à mobiliser des équipes complémentaires, la qualité des expertises proposées et la réactivité des interlocuteurs sollicités constituent, pour le chef d’entreprise, trois atouts gagnants de l’ingénierie d’une banque privée. Une des caractéristiques de Swiss Life Banque Privée est d’envisager l’entreprise comme un actif non seulement industriel, social et commercial, mais aussi patrimonial. L’accompagnement peut commencer par le conseil en rémunération du dirigeant, quelle que soit l’étape de développement de son entreprise, en abordant le type de rémunération à privilégier, comment la fabriquer tout en construisant une protection sociale qui les protège lui et son entreprise ; comment élaborer les sécurités nécessaires, définir les stratégies d’enrichissement, préparer la cession ou transmission de l’entreprise.

Cas pratique

L’analyse d’une cession / transmission telle qu’elle est traitée par les équipes de Swiss Life Banque Privée montre l’exemplarité du conseil et de l’assistance mis en œuvre.

Tout d’abord, c’est la relation de confiance construite entre le conseiller et son client qui incitera à s’ouvrir auprès de lui sur l’opportunité de cette opération majeure et les conditions de sa réalisation. Le conseiller mobilise alors simultanément les expertises complémentaires et indissociables qui concourront à la réussite de l’opération, et évalueront les impacts pour le dirigeant à titre professionnel, mais aussi privé. Le département corporate finance met ainsi à disposition ses compétences en ingénierie financière, et fait bénéficier industriels, financiers et repreneurs de son réseau d’investisseurs, pour évaluer la société, trouver l’acquéreur, construire le projet d’acquisition, faire valider le prix de vente par les parties prenantes. Il peut aussi réaliser la garantie de passif qu’un acquéreur souhaite mettre en place pour se prémunir de tout imprévu portant sur l’entreprise qu’il rachète.

Le conseiller sollicite également l’équipe d’ingénierie patrimoniale qui a notamment pour mission l’analyse des conséquences de cette cession sur le plan privé : quelles incidences en termes de fiscalité, quelle stratégie patrimoniale définir pour optimiser la protection du conjoint, amorcer la transmission aux enfants ? Dans le cadre de la transmission d’une entreprise familiale, elle évaluera avec vous la mise en place d’un dispositif pacte Dutreil. Sous certaines conditions, il permet de bénéficier d’une exonération partielle de droits de mutation à titre gratuit lors de la transmission d’entreprise.

Reste à déterminer comment employer les capitaux retirés de l’opération de cession. Pour ce volet financier, après avoir défini ses objectifs avec le dirigeant, des solutions financières sur mesure lui sont proposées pour optimiser ses placements grâce à nos trois pôles d’expertise — taux, actions, multigestion — au service d’une gestion sous mandat ou d’une gestion conseillée.

Cet exemple concret souligne le rôle de partenaire privilégié de Swiss Life Banque Privée auprès des chefs d’entreprise, pour la gestion de leur patrimoine tant privé que professionnel.

Un cadre de gestion optimisé

Le volet financier du projet a été rédigé quant à lui, par le banquier privé. Après avoir défini les   objectifs du client, il a mis en avant l’ensemble des offres de gestion (conseil, mandat, produits structurés, etc.) et proposé le cadre optimisé de cette gestion.

 

La confiance du client, vraie force d’action décisive

La relation de confiance avec le client et ses associés est la conjonction de trois éléments clés :

  • la qualité de la relation entre le banquier privé et son client, ce dernier n’ayant pas hésité à se confier sur une opération majeure relative au capital de son entreprise ;
  • la capacité de la banque à mobiliser, via le conseiller Swiss Life, rapidement et concomitamment, des expertises complémentaires et indissociables les unes des autres ;
  • la qualité des prestations qui ont été apportées au client et ses associés, puisqu’elles ont couvert l’ensemble des domaines impactés par une cession d’entreprise.