De retour au travail depuis plusieurs semaines les bienfaits des vacances semblent déjà loin, et fatigue et stress apparaissent peut-être déjà. Savez-vous reconnaître les signes avant-coureurs des risques psychosociaux pour vos salariés et pour vous-même ? Avez-vous fait le choix de mettre en place une démarche de prévention dans votre entreprise ?

Dans certains cas, Swiss Life vous accompagne, notamment grâce aux garanties prévues dans son contrat d’assurance prévoyance « SwissLife Prévoyance Indépendants ».

De quoi parle-t-on ?

Les risques psychosociaux sont les différents troubles qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale d’une personne au sein de son environnement professionnel – qu’il s’agisse d’un salarié ou d’un dirigeant.

Etant souvent la combinaison de facteurs qui interviennent à la fois dans les sphères privée et professionnelle, ces risques sont souvent difficiles à identifier et il n’est pas toujours facile pour un dirigeant de savoir s’il doit intervenir auprès de son salarié.

Les risques psychosociaux peuvent être dus à l'organisation du travail, au style de management, à la gestion des ressources humaines mais aussi à l'individu lui-même.

La première étape consiste à comprendre quels sont les risques psychosociaux et leurs conséquences.

 

Reconnaître les risques psychosociaux

Troubles de la concentration, du sommeil, mauvaise humeur, nervosité, baisse de la motivation, fatigue importante, résistance au changement, augmentation de l’absentéisme… sont souvent les premiers signes d’alerte.

Dans chaque entreprise ou dans chaque situation de travail, il en existe des différents :

-       Le stress 

Le stress professionnel se caractérise par un déséquilibre entre les contraintes imposées par l’activité professionnelle (temps de réalisation d’une tâche réduit, conflits avec la hiérarchie ou les collègues, surcharge de travail…) et les moyens et compétences dont une personne dispose pour travailler.

Bien que subjective, la notion de stress est très répandue.

- L’épuisement professionnel

Plus communément appelé « burn out », l’épuisement professionnel est souvent la conséquence d’une situation de stress prolongée.

Il peut se manifester par un désintérêt pour son travail, l’épuisement physique / mental / émotionnel ou encore par la dépréciation de ses propres résultats.

- La violence physique ou morale

Certains métiers multiplient les occasions de contacts et sont, par nature, davantage confrontés à ce risque. Mais aucun secteur d’activité n’est épargné.  Face à certains collègues, clients, fournisseurs, certains comportements inappropriés peuvent être des signes annonciateurs.

Mettre en place une démarche de prévention des risques psychosociaux

De plus en plus de personnes déclarent souffrir de symptômes liés à des risques psychosociaux. Indépendamment de leurs effets sur la santé de chacun, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement de l’entreprise : absentéisme, turnover, mauvais résultats, ambiance de travail…

Pour éviter ces difficultés, il est possible de mettre en place une démarche de prévention globale.

Le but est de créer un climat favorable à la santé physique et mentale des salariés : utiliser les compétences de chacun, anticiper les demandes pour ne pas « mettre la pression », organiser le travail, garder des moments de pause, déconnecter régulièrement, laisser les salariés participer aux décisions les concernant…

 

 Bénéficiez des garanties de prévoyance Swiss Life

Swiss Life accompagne les indépendants qui sont confrontés aux risques psychosociaux en versant, en cas de burn-out ou de syndrome d’épuisement professionnel*, une indemnité mensuelle en cas d’arrêt de travail, ou une rente mensuelle en cas d’invalidité dans le cadre du contrat « SwissLife Prévoyance Indépendants ». Par ailleurs, de nouvelles garanties d’assistance ont également été intégrées :

- En prévention : évaluation de la situation de stress au travail par des psychologues cliniciens

- En cas de burn-out avéré : Un accompagnement plus personnalisé sera également proposé pour suivre le bon déroulement du traitement thérapeutique.

(* selon les conditions prévues au contrat)

Pour en savoir plus, contactez votre conseiller Swiss Life habituel.

Avez-vous suffisamment « déconnecté » durant vos congés ? Gardez-vous des moments de pause ? Prenez-vous suffisamment de recul sur vos projets ? N’attendez pas 2019 pour instaurer de bonnes habitudes !