Swiss Life enregistre des avancées remarquables dans les secteurs opérationnels et augmente son bénéfice d'exploitation de 9%, ce qui le porte à 452 millions de francs suisses.

Au premier semestre 2011 et malgré le franc fort, Swiss Life a augmenté son bénéfice d’exploitation de 9 % à 452 millions de francs (contre 415 millions l’année précédente). Une réduction de 2% de la base de coûts (17 millions de francs), une gestion active des affaires en portefeuille et, une fois encore, des placements rentables ont contribué à ce bon résultat. Le bénéfice net a augmenté de 50% à 403 millions de francs (contre 269 millions l’année précédente). Dans l’ensemble, le groupe est parvenu à améliorer la qualité de ses recettes de primes. Le volume de primes en monnaie locale était de 10 104 millions au premier semestre, ce qui représente une baisse de 13% par rapport à l’année précédente. En Suisse, son marché d’origine, Swiss Life a cependant enregistré une croissance de 11%, et donc supérieure à celle du marché. Grâce aux avancées opérationnelles et à l'amélioration des conditions sur le marché des capitaux, Swiss Life a augmenté sa marge sur les affaires nouvelles par rapport à la même période de l'année précédente; elle est passée de 0,9% à 1,6%. La valeur des affaires nouvelles, soit 104 millions de francs (contre 71 millions l'année précédente), est en hausse de 46%. Dans le même temps, la solvabilité du groupe a augmenté par rapport à la fin 2010, passant de 172% à 177%. Dans le cadre de son programme d'entreprise MILESTONE, Swiss Life met tout en œuvre pour réaliser les objectifs qu'elle s'est fixé à l’horizon 2012 en matière d'innovation sur les produits, d'efficience et de solidité financière.

Bruno Pfister, CEO du groupe Swiss Life, déclare: «Au premier semestre 2011, Swiss Life a de nouveau fait des progrès dans tous les domaines importants. Nous avons réussi à améliorer notablement la qualité de la composition des primes, l'orientation vers les clients et l'efficience. Malgré la complexité des marchés des capitaux, nous avons ainsi obtenu une amélioration satisfaisante du bénéfice d'exploitation, due essentiellement aux avancées réalisées sur le plan opérationnel. Cela montre que, grâce au travail méthodique effectué dans le cadre du programme d'entreprise MILESTONE, Swiss Life peut réagir de manière ciblée à la situation économique actuelle, à la chute des taux d’intérêt à des niveaux très bas et aux effets monétaires négatifs.»

Hausse du bénéfice d'exploitation et du bénéfice net

Swiss Life a enregistré un bénéfice d'exploitation de 452 millions de francs pour le premier semestre 2011, soit une croissance de 9% par rapport au premier semestre 2010, malgré les effets de change négatifs (contre 415 millions l'année précédente).
Le bénéfice net s'établit à 403 millions de francs (contre 269 millions l'année précédente); l'amélioration est ici de 50%, favorisée par une incidence fiscale exceptionnelle de 89 millions de francs. De nouveaux progrès opérationnels, notamment une gestion active des affaires du portefeuille ainsi qu'une stricte discipline en matière de coûts, expliquent cette évolution très satisfaisante du bénéfice. En monnaie locale, Swiss Life a pu abaisser ses coûts de 17 millions de francs (– 2%). Dans le secteur Investment Management, elle enregistre un revenu net des capitaux du portefeuille d'assurance de 2 083 millions de francs (contre 2 311 millions l'année précédente), soit un produit net et non annualisé des placements de 1,9% (contre 2,1% l’année précédente); il s'agit là d'une excellente performance, réalisée malgré la volatilité des marchés.

Nouvelles avancées dans les secteurs opérationnels

Swiss Life affiche un résultat sectoriel de 291 millions de francs en Suisse, en hausse de 3% par rapport à l’année précédente, principalement grâce à une discipline stricte en termes de coûts et à des gains d’efficacité. La contribution de Swiss Life en Allemagne au résultat d'ensemble s’est établie à 31 millions d'euros, soit une baisse de 31% par rapport au premier semestre 2010 (45 millions d'euros), malgré une réduction des coûts de 2%; cela s'explique par un résultat des placements plus faible que celui de 2010, lequel avait été positivement influencé par des adaptations dans l’allocation des placements. En revanche, Swiss Life enregistre une augmentation notable de son bénéfice en France, où le résultat sectoriel s’inscrit à 58 millions d’euros, soit une croissance en monnaie locale de 76% (contre 33 millions d’euros l’année précédente). Cette évolution est notamment due à une amélioration sensible de la marge financière et à un meilleur résultat sur les placements. La tendance positive observée par Swiss Life dans le secteur Activités d’assurance International s’est poursuivie, ce dernier présentant un résultat équilibré, contre une perte de 3 millions de francs à la même période de l’année précédente. Le secteur Investment Management du groupe Swiss Life, qui a crû de 24% (57 millions de francs contre 46 millions en 2010), surtout grâce au développement et à l'activité soutenue dans le secteur immobilier, a quant à lui fortement contribué au résultat. Grâce à des gains de productivité, AWD a amélioré sa marge EBIT, qui est passée de 7,8% à 8,2%, et affiche un résultat d’exploitation en hausse de 7%, à 21,8 millions d’euros.

Aucun compromis sur la croissance rentable

Dans l’ensemble, le groupe a su améliorer la qualité de ses recettes de primes. Le volume de primes en monnaie locale était de 10 104 millions de francs au premier semestre, ce qui représente une baisse de 13% par rapport à l’année précédente (12 241 millions). «L’évolution des primes est conforme à nos attentes. Nous continuons à privilégier la rentabilité par rapport à la croissance», déclare Bruno Pfister, CEO du groupe Swiss Life. Le groupe connaît une croissance rentable notamment en Suisse, son marché d'origine, où les primes ont progressé de 11% par rapport à l’année précédente, passant à 5 856 millions de francs (contre 5 285 millions l'année précédente), une progression qui est supérieure à celle du marché. Cette évolution résulte d’une hausse des primes uniques dans les affaires collectives et des activités portant sur des produits de prévoyance modernes dans l’assurance individuelle. De plus, les affaires collectives que Swiss Life a reprises à Nationale Suisse au 1er avril 2011 ont apporté une contribution de quelque 50 millions de francs. En France, sur un marché très concurrentiel, Swiss Life a pu contenir le recul des primes grâce à la diversification de ses activités : le volume de primes a diminué de 6% pour s’établir à 1 828 millions d’euros (contre 1 942 millions l’année précédente), ce qui correspond à l'évolution du marché français dans son ensemble. En Allemagne, le volume de primes a certes reculé en raison d'une gestion active des marges, mais l'évolution a tout de même été meilleure que celle du marché. Les primes ont atteint 686 millions d’euros, soit une baisse de 7% (– 8% pour l'ensemble du marché) par rapport au très bon premier semestre 2010 (736 millions). Le secteur Activités d’assurance International, qui englobe également les affaires avec la clientèle patrimoniale, a accusé un fort recul des primes, qui s’élèvent à 1 157 millions de francs (2010: 3 047 millions), ce qui représente une forte baisse de 62%. Ce repli s'explique par l'extrême fermeté de la même période de l'année précédente (effet Scudo en Italie) et par une réorientation dans le domaine du Private Banking suisse, principal support pour la clientèle de ce secteur d'activités. De surcroît, Swiss Life mise de plus en plus sur les offres et services à forte marge, ce qui influencera également les objectifs de croissance à moyen terme dans ce secteur d'activités global. Pour sa part, AWD a réussi à accroître son chiffre d’affaires de 1% durant la période de référence, pour le porter à 265,5 millions d’euros (contre 262,9 millions l'année précédente).

Solidité de la base de capital et hausse du taux de solvabilité

De nouveau, Swiss Life a renforcé sa base de capital. A la fin du premier semestre, les fonds propres attribuables aux actionnaires s'élevaient à 7,5 milliards de francs, soit plus 1% (7,4 milliards l'année précédente). Dans le même temps, le taux de solvabilité du groupe passait de 172 à 177%. Swiss Life a pu répondre sans problème aux exigences du Test suisse de solvabilité (SST) en se basant sur son modèle interne. Les fonds gérés par Swiss Life atteignaient au total 141,4 milliards de francs (plus 6% par rapport à la fin 2010). L'évolution positive des affaires a généré une augmentation des réserves d'assurance de 3% en monnaie locale, ce qui les porte à 125,2 milliards de francs.

Mise en œuvre méthodique de MILESTONE

Swiss Life met en œuvre avec méthode les objectifs de MILESTONE que le groupe a fixés pour 2012. Commentaire de Thomas Buess, CFO du groupe Swiss Life: «L'amélioration du bénéfice d'exploitation au cours du premier semestre est essentiellement due à des avancées opérationnelles réalisées dans le cadre de MILESTONE. Cela nous satisfait pleinement. Nous poursuivrons résolument dans cette voie au second semestre de 2011 ainsi qu'en 2012.»

D'autres succès partiels ont pu être obtenus au premier semestre de 2011, et notamment:

- la part des produits de risque et des produits de prévoyance modernes représente déjà 70% des affaires nouvelles; Swiss Life a donc déjà ici atteint les objectifs fixés pour 2012;

- les coûts ont été abaissés de 324 millions de francs au total par rapport à 2008; l'objectif reste de 350 à 400 millions d'ici 2012;

- la marge des affaires nouvelles est passée de 0,9% à 1,6%;

- la valeur des affaires nouvelles se chiffre à 104 millions de francs (plus 33 millions par rapport à la même période de l'année précédente).

Informations sur les réunions de ce jour – prochaine Journée des investisseurs en 2012

La réunion de ce jour qui débute à 9 heures (présentation en allemand destinée aux médias) et celle de 11 heures 30 (présentation en anglais destinée aux analystes et aux investisseurs) sont retransmises sur www.swisslife.com. Tous les autres documents relatifs au résultat semestriel sont également disponibles sur ce site. Swiss Life continue de donner la priorité à la réalisation du programme MILESTONE pour 2012. Les objectifs restent inchangés. Il n'y aura donc pas de Journée des investisseurs en 2011, mais il est prévu d'en organiser une en 2012.

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquer sur le lien ci-dessous :

Information

Media Relations

Tél. +41 43 284 77 77

media.relations@swisslife.ch

Investor Relations

Tél. +41 43 284 52 76

investor.relations@swisslife.ch

www.swisslife.com

Swiss Life

Le groupe Swiss Life est l’un des leaders européens dans les secteurs de la prévoyance et de l’assurance vie. En Suisse, en France et en Allemagne, il offre aux particuliers et aux entreprises un conseil global ainsi qu'une large palette de produits, par l'intermédiaire de son propre réseau d'agents, de courtiers et de banques. Swiss Life apporte en outre son soutien aux sociétés opérant à l'international en leur proposant des solutions de prévoyance en faveur du personnel émanant d'un unique partenaire. Swiss Life fait partie des prestataires mondiaux de premier plan pour ce qui est des produits de prévoyance structurés destinés aux particuliers fortunés à une échelle internationale.

Depuis 2008, le groupe AWD fait partie du groupe Swiss Life. AWD est un prestataire de services financiers de premier plan en Europe. Son siège social est à Hanovre et il propose un conseil financier global aux clients à revenus moyens ou élevés. Ses principaux marchés sont l’Allemagne, l’Autriche, la Grande-Bretagne et la Suisse.

Swiss Life Holding SA, domiciliée à Zurich, trouve son origine dans la Caisse de Rentes Suisse (Schweizerische Rentenanstalt), fondée en 1857. L'action de Swiss Life Holding SA (SLHN) est cotée à la bourse suisse SIX Swiss Exchange. Le groupe Swiss Life emploie environ 8 100 collaborateurs.