Cette année encore, Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel 2016 qui s’élève à 224 millions d’euros (219 millions d’euros en 2015) en hausse de 2%. Cette progression régulière et continue du résultat depuis 7 ans témoigne de la pertinence de la stratégie et de la solidité du groupe en France, qui a su se préparer aux enjeux majeurs du marché de l’assurance.

RESULTATS

La poursuite de notre stratégie de croissance rentable, qui s’appuie sur notre positionnement d’assureur gestion privée et des choix stratégiques clairs, explique cette performance sur le long terme. Ceci résulte notamment de la combinaison des principaux facteurs suivants :
- une hausse du volume des affaires nouvelles réalisée dans le cœur de cible du groupe avec une part de produits « non traditionnels » de 76% (épargne retraite en UC, prévoyance, santé et dommages),
- une forte augmentation du résultat de risques due à l’amélioration des ratios de sinistralité,
- une continuité dans la stratégie de diversification des sources de revenus du groupe, notamment le « fee income »,
- une hausse de la marge financière portée par une politique d’investissements maîtrisée, la baisse des taux servis accompagnée du renforcement de notre capacité de distribution future aux assurés avec l’augmentation de la réserve de participation aux bénéfices, dans un contexte de baisse des taux,
- et une gestion attentive des coûts tout en poursuivant les investissements dans des projets de digitalisation, d’amélioration de notre efficacité opérationnelle ou liés aux évolutions réglementaires.

ACTIVITES ET CHIFFRE D’AFFAIRES

  • 2016 a été marquée par la concrétisation de nos efforts de redéploiement vers la clientèle Entreprises, avec notamment la transformation réussie de la santé individuelle vers le collectif et la poursuite du développement en épargne retraite collective. Le chiffre d’affaires sur le périmètre des activités collectives a ainsi augmenté de 8%, dont 12% en santé prévoyance et 5% en épargne retraite ;
  • Ainsi, en ligne avec les objectifs stratégiques, la production des activités santé prévoyance connait une forte progression (+29%) tirée par les contrats collectifs (+60%) et la prévoyance individuelle (+14%). Cette transformation réussie permet à Swiss Life de compenser la diminution attendue du chiffre d’affaires en assurances individuelles (-10%) et de maintenir un chiffre d’affaires 2016 stable sur l’ensemble de ses activités santé et prévoyance (1 387 millions d’euros versus 1 381 millions d’euros en 2015). Le chiffre d’affaires augmente en revanche significativement sur nos cibles stratégiques, tant sur les contrats collectifs (+15%, dont +55% sur les contrats collectifs standards) que sur la prévoyance individuelle (+4%).
  • En assurance vie, sur un marché en recul (-1% dont -2% pour les assureurs traditionnels), les primes sont en baisse de 4% (2 519 millions d’euros). L’activité épargne retraite a poursuivi son développement fort, avec une croissance tant de la production (+12%) que du chiffre d’affaires (+5%). On peut par ailleurs, cette année encore, souligner l’excellente qualité des affaires : la part des primes en unités de compte dans le chiffre d’affaires vie s’élève à 42%, soit plus de deux fois supérieure au marché (20%). De même la part des unités de compte dans la production s’élève à 58% et la collecte nette, qui s’élève à 1,1 milliard d’euros est orientée à 65% en unités de compte.
  • Le chiffre d’affaires 2016 de l’activité dommage s’élève à 339 millions d’euros, en retrait de 2% par rapport à 2015 (348 millions d’euros).

Au global, le chiffre d’affaires 2016 de Swiss Life France s’établit à 4 134 millions d’euros, en retrait de 3% dans un marché de l’assurance stable.

AMELIORATION DE LA RENTABILITE

Swiss Life a par ailleurs renforcé son efficacité opérationnelle dans un contexte de hausse du volume des affaires nouvelles et malgré les investissements réalisés dans les projets de de digitalisation, d’infrastructure ou liés aux évolutions réglementaires. Les ratios d’efficacité s’améliorent, notamment en assurance vie (0,52% en 2016 contre 0,57% en 2015).

Par ailleurs, la valeur des affaires nouvelles de Swiss Life France enregistre une nette progression (+26%) et atteint 88 m€, soit une marge sur affaires nouvelles de 2,1% (contre 1,9% en 2015). Cette progression résulte de la hausse des volumes, d’un meilleur business mix, et d’une action sur la baisse des taux garantis qui font plus que compenser la baisse des taux d’intérêt.

Charles Relecom, Président de Swiss Life France déclare :
« En France, même si 2016 a été une année difficile, Swiss Life a su relever plusieurs défis et annonce ainsi une première année réussie de son plan Swiss Life 2018 notamment en termes de rentabilité. Suite à la mise en place de l’ANI, le virage vers l’assurance collective et la clientèle Entreprises a tout d’abord été un grand succès, tant en santé – prévoyance qu’en épargne retraite. Nous avons profité de notre accès privilégié aux chefs d’entreprise avec une très bonne production en santé collective, en prévoyance et en épargne retraite. Forts d’une expertise reconnue, nous avons su travailler en transversalité et au final, nous pouvons être fiers de notre agilité. En vie, la production en primes périodiques retraite et en prévoyance a été bonne, et surtout nous avons su améliorer la valeur et la qualité de notre production. Par ailleurs, le résultat de risque a été porté par une sinistralité favorable sur les métiers Santé, Prévoyance et Dommages. La solidité financière du groupe a continué de s’améliorer grâce à notre diversification, notre stricte gestion des risques et à la qualité de nos affaires. Enfin, le déploiement du digital au sein de l’entreprise, est devenue une réalité. Cette politique de digitalisation a notamment permis d’accélérer la transformation de notre entreprise et de notre business model, permettant de renforcer notre orientation clients et notre efficacité opérationnelle, afin de développer une vision « phygitale » de la relation client ».

Une transformation digitale en marche au service de la satisfaction de ses cibles stratégiques
Le modèle original « assureur gestion privée », développé par Swiss Life, s’appuyant sur une approche patrimoniale globale en gestion de patrimoine et protection des personnes et des biens, avec une vision à long terme pour ses clients, continue de se développer pour proposer une offre répondant aux besoins privés et professionnels de la clientèle patrimoniale et des chefs d’entreprises. 2016 a montré cette année encore la pertinence de ce modèle. Ainsi, Swiss Life a augmenté sa base de clients sur ses deux cibles :
- Les clients aisés et patrimoniaux de 5% entre 2015 et 2016 (dont 21 895 clients patrimoniaux représentant 47% des encours vie individuels à fin 2016) ;
- Et la clientèle Entreprises, où le nombre de clients « personnes morales » a augmenté de 12,1% (122 000 entreprises).

Pour cette clientèle exigeante, l’intégration du digital dans la relation client est clé : pour y répondre, la vision de Swiss Life est d’associer le meilleur du conseil physique et des outils digitaux (« phygital ») afin de créer une relation fluide entre conseiller commercial, gestionnaire, outils et client.

Parmi les initiatives développées en 2016 :
- Mise en place d’objectifs communs autour de la fréquence d’utilisation des outils et applications, du développement du « selfcare » et d’une démarche client proactive des gestionnaires ;
- Poursuite des plans d’actions visant à pousser la dématérialisation de nos opérations et notamment de nos échanges avec nos clients, mise en place de la signature électronique et déploiement de portails clients et apporteurs ;
- Poursuite du développement de La FinBox, 1ère application donnant une vision patrimoniale globale ;
- Lancement d’une nouvelle offre Emprunteurs, SwissLife Assurance des Emprunteurs, qui se caractérise par un dispositif innovant : une souscription digitalisée, qui inclut notamment la signature électronique, et qui permet une grande rapidité dans la souscription, autorisant pour les cas les plus courants d’obtenir son certificat d’adhésion à l’issue d’un seul rendez-vous. Les premiers résultats sont très encourageants : 17 millions d’euros d’affaires nouvelles ont été enregistrées fin 2016 ;
- Création d’une équipe de Data Scientists et mise en place de premiers cas d’usage, notamment en matière de scoring clients en assurance vie ;
- Mise en place d’un projet de « change management » interne : méthodes de travail (méthode Agile et développement de communautés), programme de Formation des hauts potentiels, et mise en place de démarches d’innovation individuelle et collaborative.

Assurance vie
En assurance vie, le chiffre d’affaires s’élève à 2 519 millions d’euros, en retrait de 4% sur un marché en recul de 1% (-2% pour les assureurs traditionnels et stabilité pour les bancassureurs). L’année a été marquée par une augmentation de la production (+12%) et des primes (+5%) sur les produits retraites à la fois en individuel et en collectif.
La qualité des affaires est encore une fois à souligner, avec une part des encours en unités de compte dans le chiffre d’affaires de 42% dans un marché à 20%, et une part de la production en unités de compte de 58%. Sur un marché en collecte nette de 16,8 milliards d’euros, la collecte nette de Swiss Life est de 1,1 milliard d’euros, largement orientée en unités de compte (65%).
Elle témoigne du dynamisme des réseaux de distribution, tandis que la part en unités de compte, en ligne avec nos objectifs stratégiques est le fruit du positionnement haut de gamme de l'entreprise, et d’une politique de participation aux bénéfices adaptée, combinée à la performance des différentes solutions d’investissement. Les encours d’assurance vie ont ainsi augmenté de 7%, tirés tant par la bonne collecte nette que par des effets marchés positifs.
La part des unités de compte dans les encours a poursuivi sa progression de 33 à 35%.

Banque Privée
SwissLife Banque Privée affiche en 2016 une collecte nette positive de 61 millions d’euros. Ses actifs sous gestion atteignent 4,7 milliards d’euros, en augmentation de 5%. L’année a été marquée par un environnement de marché défavorable, notamment au 1er semestre, qui a pénalisé les activités de Wealth Management (produits structurés et asset management).

Santé et Prévoyance
Sur le marché de la santé-prévoyance individuelle et collective, le chiffre d’affaires de Swiss Life est stable à 1 387 millions d’euros (1 381 millions en 2015). L’évolution du mix individuel/collectif avec des niveaux de coûts d’acquisition élevés entraîne une dégradation du ratio combiné, qui s’établit à 99,0% (98,3% en 2015).
2016 a été marquée par une production soutenue en assurance collective (+29% par rapport à 2015) et continue toute l’année. Swiss Life France a par ailleurs poursuivi le développement de la production en prévoyance individuelle (+14%) et collective.
Conformément à son objectif, Swiss Life a développé une offre sur plusieurs accords de branche (notamment Hôtels, Cafés, Restaurants et Coiffure).

Dommage
Le chiffre d’affaires 2016 de l’activité dommage s’élève à 339 millions d’euros, en retrait de 2% par rapport à 2015 (348 millions d’euros). Le ratio combiné est en amélioration et s’établit à 96,6% (98,1% en 2015). 

Gestion d’actifs des compagnies de Swiss Life France
L’année 2016 a assuré une bonne performance des placements qui a contribué à l’augmentation du résultat opérationnel de Swiss Life France et au renforcement de la réserve de participation, dans un environnement de taux d’intérêt toujours très bas et marqué par les incertitudes politiques liées notamment au Brexit.
Le rendement net s’élève à 3,5%, stable par rapport à 2015. Les conditions de réinvestissements à des taux plus bas ont été compensées par une politique d’investissement sur de nouvelles classes d’actifs, la réalisation de plus-values actions et la revalorisation de l’immobilier. Swiss Life France a par ailleurs poursuivi sa politique d’investissement basée sur une politique d’optimisation des rendements et de diversification, combinée à une politique stricte de gestion des risques et du capital.
Au 31 décembre 2016, le montant total des actifs gérés par Swiss Life Asset Managers en France s’élevait à 42,3 milliards d’euros, en hausse de 17%.

Gestion d’actifs pour compte de tiers
2016 a été marquée par une très forte croissance de la collecte pour Swiss Life Asset Managers, accompagnée d’excellentes performances de ses fonds.
Au niveau du groupe, Swiss Life Asset Managers gère fin 2016 49,6 milliards de francs suisses (46,2 milliards d’euros) d'actifs pour le compte de tiers, soit une croissance de + 28% vs 2015. La collecte nette en fonds d’investissement et mandats pour le compte de clients tiers a atteint 8,5 milliards de francs suisses (7,9 milliards d’euros) soit une croissance de + 19% vs 2015.
En France, Swiss Life Asset Managers gère au 31 décembre 2016 19,9 milliards d’euros d'actifs pour le compte de tiers, soit une progression de 32% par rapport à l’année précédente. La collecte nette en fonds d’investissement et mandats pour le compte de clients tiers a atteint 4,1 milliards d’euros. Les fonds monétaires ont poursuivi leur croissance malgré l’environnement de taux bas et le contexte politique international incertain. L’immobilier a en outre contribué de manière significative à cette augmentation des actifs en France. Et les autres classes d’actifs ont aussi connu une forte croissance notamment les fonds obligataires et diversifiés.
Ces résultats s’appuient sur la qualité de la gestion et les performances des solutions de gestion de Swiss Life Asset Managers, récompensée par le marché.
En 2017, Swiss Life Asset Managers continuera de diversifier ses sources de revenus en développant les mandats pour compte de tiers, en capitalisant sur ses expertises reconnues en immobilier, en taux et fonds diversifiés, et en développant les activités de fonds en actions.

Solvabilité
La politique de gestion des risques, de souscription et la profitabilité des activités d’assurance ont permis de préserver la solvabilité de Swiss Life France malgré la baisse des taux.