Si vous êtes chef d’entreprise, vous devrez financer tout ou partie de la complémentaire santé de vos salariés à compter du 1er janvier 2016. Une obligation et une charge supplémentaire que vous pouvez - devez -  transformer en atout. Découvrez comment grâce à ce guide que Swiss Life a réalisé à votre attention.

Le guide « Comment appliquer l’obligation d’assurance santé en entreprise » n’a pas la prétention de remplacer une étude approfondie menée par un spécialiste. Néanmoins, il va vous permettre d’y voir plus clair et d’orienter votre réflexion.

Nous avons conçu un petit livre d’un abord simple, qui passe en revue toutes les implications pour votre entreprise et vos
salariés de cette grande nouveauté. Notre but est de vous aider à mesurer les enjeux de cette réforme et à la mettre en œuvre.

 

Que contient votre guide ?

 

À peu près l’essentiel de ce que vous devez savoir : le contexte, vos obligations légales, les avantages fiscaux et sociaux, la liste des garanties à couvrir, le coût que cela représente, le calendrier à respecter et une to-do-list… Un zoom est en outre consacré à la protection du chef d’entreprise.

Pour obtenir ce guide, il vous suffit de télécharger en cliquant sur ce lien.

 

Prendre les devants

 

Sans une action volontaire de votre part, une solution vous sera de toutes les façons imposée. Vous avez donc tout intérêt à vous informer et à faire de cette obligation un atout pour votre entreprise. Cette protection sociale qui sera offerte à
vos salariés peut aussi devenir une source de motivation.

 

Un investissement à optimiser

 

Votre Conseiller Swiss Life peut vous aider à élaborer une formule adaptée à votre entreprise, grâce à notre nouvelle offre santé complète et modulable. Elle vous permet, à vous, chef d’entreprise, de proposer à vos salariés, au-delà d’un 1er niveau de garanties collectives et obligatoires répondant aux obligations imposées par l’ANI, de compléter leur assurance santé jusqu’à 3 niveaux de couverture supplémentaire. Elle vous permet également de couvrir leurs ayants-droit s’ils le souhaitent, et ainsi d’adapter leur couverture à leurs besoins spécifiques et de bénéficier d’une gestion globale et facilitée de leurs remboursements.