Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

loading
Retour

Handicap : chacun peut choisir d’être acteur de sa vie professionnelle chez Swiss Life

Pour la deuxième année consécutive, Swiss Life a choisi de participer activement à la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH), du 18 au 23 novembre 2019 ?

L’occasion de faire le point avec Lydia Bataille, DRH, sur l’engagement de Swiss Life pour le handicap.


Comment définiriez-vous la politique handicap chez Swiss Life ?
Notre démarche a été vraiment initiée en 2018. Le premier enjeu nous est vite apparu comme étant la nécessité de susciter le dialogue interne sur ce thème pour pouvoir lancer une dynamique collective.

Plus qu’une politique handicap, nous avons choisi de procéder étape par étape en nous dotant d’un plan sur trois ans pour mobiliser l’ensemble de l’entreprise dans le cadre de notre Responsabilité Sociale d’Entreprise et agir de manière pragmatique.

Ce plan d’actions s’inscrit aussi pleinement dans le programme phare de notre stratégie RH2021, « Devenir pleinement acteur de sa vie professionnelle ». Son ambition est d’accompagner tous nos collaborateurs, en situation ou non de handicap, dans leur activité professionnelle, à chaque étape et selon leurs propres choix.

Quelles actions ont été mises en place au sein de l’entreprise ?
Nos différentes actions visent au respect des différences, à l’équité de traitement et, plus largement, au « bien-vivre ensemble ». Nous avons profité de l’édition 2018 de la Semaine Européenne Pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) pour lancer un signal fort à l’intérieur de l’entreprise et  de sensibiliser de manière simple et concrète collaborateurs et managers.

Cela a été un succès et il est aujourd'hui plus facile d’aborder ce sujet pour chacun. Dix collaborateurs ont ainsi demandé la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Nous favorisons cette démarche par une prise de parole sur le handicap dès l’embauche, par la mise à disposition de fascicules, la possibilité d’échanges réguliers avec nos services infirmier et social pour pourvoir organiser la condition d’un suivi.

Cette année, la priorité est donnée à l’accompagnement des managers. Une formation très concrète leur est proposée : comment aborder ce sujet au moment du recrutement, adapter le poste d’un collaborateur, favoriser son intégration, créer les conditions de sa réussite et de sa performance… En bref donner aux managers les clés de lecture, de compréhension et d’actions.

En contrepoint, bien évidemment, toutes nos offres d’emploi sont ouvertes aux personnes en situation de handicap et portent le label handicap.

Dernier axe, nous travaillons avec la direction des achats afin d’ouvrir nos appels d’offres, quand cela est possible, auprès des entreprises et services d’aide par le travail (ESAT).

Quelles sont aujourd'hui vos ambitions ?
Notre ambition est que chaque collaborateur, qu’il soit ou non en situation de handicap puisse être pleinement acteur de sa vie professionnelle et que la diversité en soit ainsi renforcée. Cela passe par la création d’un environnement de travail permettant à tous les collaborateurs d’exprimer leur potentiel et leur talent. Nous avons par exemple vingt-huit nationalités différentes chez Swiss Life et nous en sommes fiers. La diversité est une ressource, une richesse et un facteur de performance et d’innovation. Notre rôle en tant qu’employeur est de la valoriser, de la cultiver et d’accompagner les changements culturels.

Publié le 15/11/2019