Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

loading
Retour

Etre acteur de sa santé : Octobre Rose, un mois dédié au dépistage du cancer du sein

Organisée par l’association Le Cancer du sein, Parlons-en, la 26e édition d’Octobre Rose, campagne de prévention destinée à sensibiliser la population au sujet du dépistage précoce du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche, a officiellement débuté.

De nombreux évènements sont prévus sur l'ensemble territoire afin de sensibiliser au cancer du sein qui touche 1 femme sur 8 en France.

De son côté, l’Assurance maladie organise également des actions de dépistage du cancer du sein.

Cancer du sein : les chiffres-clés

  • 58 000 nouveaux cas de cancer du sein sont décelés chaque année
  • 12 000 décès annuels sont imputables au cancer du sein, ce qui en fait la première cause de décès par cancer chez les femmes
  • 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie
  • Dans plus de 8 cas sur 10, le cancer du sein touche les femmes de plus de 50 ans (28 % sont diagnostiquées après 69 ans)
  • 90 %, c’est le taux de guérison lorsque le cancer est décelé précocement. C’est pourquoi, il est conseillé d’effectuer un dépistage du cancer du sein de manière régulière, l’objectif étant d’augmenter les chances de guérison des patientes en cas de maladie.

Octobre rose : un mois d’actions pour lutter contre le cancer du sein

À l’occasion d’Octobre rose, plusieurs actions sont organisées sur l’ensemble du territoire : conférences, courses, journées d’information, ou encore, conseils de prévention à adopter au quotidien pour abaisser le risque de développer un cancer du sein (pratique d’un sport, alimentation riche en fruits, pauvre en graisses saturées, etc.).

Dépistage organisé du cancer du sein : les actions de l’Assurance maladie

L’Assurance maladie organise également un programme de dépistage organisé du cancer du sein, cela, gratuitement et sans avance de frais.

Concrètement, tous les deux ans, les femmes âgées de 50 à 74 ans reçoivent un courrier personnalisé les engageant à réaliser un dépistage du cancer du sein.

L’assurée est invitée à prendre rendez-vous avec un radiologue agréé dans une liste jointe au courrier.

L’examen du dépistage du cancer du sein comporte une mammographie (deux clichés par sein) et un examen clinique.

En cas de présence d’anomalies radiologiques, d'autres examens peuvent être demandés (échographie, biopsie, etc.).

Ces examens complémentaires sont pris en charge par la Sécurité sociale aux taux habituels. Le reste à charge peut éventuellement être remboursé par l’organisme de complémentaire santé de l’assurée.

À NOTER

Le gouvernement invite les assurées qui se posent des questions sur le dispositif de dépistage ou le cancer du sein à se rendre sur le site web dédié à la prévention et au dépistage du cancer du sein.

Source Prévissima - 02/10/2019

Publié le 08/10/2019