Quel succès ! Au 31 décembre 2013, les encours d’épargne salariale se sont établis à 104,4 milliards d’euros. Normal pour un système qui profite à l’employeur et au salarié. À condition de savoir (bien) s’en servir.

C’est clair : les modalités de départ à la retraite ne vont pas aller en s’améliorant. Et comme vous êtes prévoyant, vous avez peut-être déjà envisagé une solution… Mais avez-vous songé à profiter pleinement de ce que propose votre employeur ?

 Vous le savez sans doute, il existe différentes solutions pour préparer votre retraite grâce à votre entreprise. Citons notamment : le contrat de retraite Article 83, Article 39, le Plan d’Epargne Entreprise (PEE) et le Plan d’Epargne Retraite Collectif (PERCO). 

Un contrat de retraite Article 83 est un contrat d’assurance vie collectif souscrit par l’employeur pour le compte de tout ou partie de son personnel. Le PEE et le PERCO, mis en place que s‘il existe déjà un PEE, sont des plans d’épargne entreprise. Pour l’employeur, c’est une façon d’améliorer la rémunération de ses collaborateurs (et de les fidéliser) tout en minorant ses charges sociales. Pour les salariés, ces sommes reçues en sus de leur rémunération habituelle permettent de se constituer, sans effort personnel, une épargne dans un cadre fiscal avantageux.

 

Et avec un effort personnel ?

 Et, vous ne le savez peut-être pas, vous pouvez, vous aussi, contribuer. Comment ? C’est simple : en versant vous-même de l’argent sur votre PERCO, issu par exemple de votre intéressement aux résultats ou de la participation ; en l’alimentant par des jours de congés ou de RTT non pris, ou par des versements volontaires. Cependant, ces sommes sont cantonnées à 25 % de votre rémunération brute annuelle. 

Vous profitez ainsi de tous les avantages fiscaux de l’épargne salariale. De surcroît, votre entreprise peut si elle le souhaite multiplier par trois ces versements, dans la limite de 8 % du Plafond annuel de la sécurité sociale* (PASS) pour le PEE et de 16 % pour le PERCO. Enfin, l’employeur doit prendre en charge les frais de tenue de compte et les commissions de souscription.

 Vous pouvez également effectuer des versements individuels facultatifs sur votre contrat de retraite Article 83. Selon les accords en vigueur dans votre entreprise vous avez la possibilité de transférer des sommes issues de votre Compte épargne temps (CET) ou des jours de congés non pris (en l’absence de CET). 

Article 83, PEE, PERCO quand et pourquoi ?

 Tout dépend en fait de vos projets. S’ils sont à court terme, un PEE disponible au bout de cinq ans s’impose. Si vous souhaitez disposer d’un complément de revenu à la retraite, l’Article 83 et le PERCO doivent retenir votre attention.Pour tout savoir sur ces produits, télécharger notre tableau comparatif en cliquant ici:

 

* 37 548 euros au 1er janvier 2014

Une gamme complète de supports de placement

 Swiss Life propose un large choix de fonds commun de placement d’entreprise en gestion libre (arbitrages illimités et gratuits en ligne). 

Vous avez accès, dans le cadre d’un contrat de retraite Article 83 et du PERCO, au Pilotage retraite, qui vous permet de bénéficier en permanence de l’allocation financière la plus adaptée à votre horizon de départ. Votre épargne est dynamisée sur le long terme puis sécurisée progressivement à l’approche du dénouement de votre carrière professionnelle.

 Trois « Pilotages retraite » sont proposés en fonction de votre profil d’investisseur : Prudent, Équilibré et Dynamique.