Certaines dépenses réalisées par les contribuables, qu’elles soient notamment liées à la famille, au logement, à l’emploi à domicile ou encore, à l’aide à la personne, peuvent donner lieu à une aide fiscale sous forme d’un crédit ou d’une réduction d’impôt.

En janvier 2020, les contribuables vont recevoir une avance de 60 % de leur crédit d’impôt, calculé sur la base de la déclaration de revenu 2018. Il peuvent toutefois moduler ou supprimer cette avance, notamment si leurs dépenses ont baissé par rapport à l’an dernier, ce qui leur évitera de rembourser le trop-perçu ultérieurement.

Les règles de versement du crédit ou de la réduction d’impôt modifiées en 2019

Initialement, les contribuables profitaient de ces crédits ou réductions d’impôt avec un an de décalage.

La mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, a quelque peu modifié les règles : ainsi, pour les personnes ayant bénéficié de ces avantages fiscaux en 2019, au titre de dépenses réalisées en 2018 et considérées comme régulières, la loi prévoit le versement d’un acompte de 60 % du montant de leur crédit d’impôt de l’an dernier, au 15 janvier 2020.

Quelles sont les dépenses concernées par les crédits ou réductions d’impôt ?

Plusieurs types de dépenses ouvrent droit à une réduction ou un crédit d’impôt :

  • Réduction d’impôt pour les personnes âgées hébergées en structure médicalisée (EHPAD, etc.)
  • Crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile
  • Crédit d’impôt pour la garde d’enfants de moins de 6 ans
  • Réduction d’impôt pour dons aux associations
  • Crédit d’impôt au titre du versement de cotisations syndicales
  • Réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif (Scellier, Pinel, Denormandie, etc.)

Moduler ou refuser l’acompte de 60 % : date limite le 5 décembre 2019

Les contribuables qui ne souhaitent pas percevoir l’intégralité de l’acompte de 60 % ou renoncent à en bénéficier, ont jusqu'au 5 décembre 2019 inclus, pour se rendre sur le site impôts.gouv.fr et l’indiquer sur leur espace personnel.

Pour cela, ils doivent se rendre dans la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source », puis ouvrir le menu « Gérer vos avances de réductions et crédits d’impôt ». Ils peuvent alors faire le choix de réduire l’acompte ou d’y renoncer. Afin d’éviter toute erreur, un simulateur en ligne est disponible.

​En effet, si en 2019, le montant des dépenses leur ayant permis de bénéficier d’un crédit ou d’une réduction d’impôt a baissé, ils risqueraient fortement de devoir rembourser à l’administration, à l’été 2020, l’intégralité ou une partie de la somme versée.

Source Prévissima - 28|11|2019